Été calamiteux ou été de rêve?

Voici les beaux jours. Les magazines nous abreuvent d’articles alléchants sur la meilleure façon d’envisager notre été :  vacances de rêve, plages exotiques où on va siroter des mojitos au soleil couchant, idylle qui se noue, fraîcheur du vent qui agite doucement les voiles… Nos voisins, nos collègues de bureau, tous vont te souhaiter un bel été. Si, tu vas voir ! La réalité est souvent autre. Née au tout début de juillet, j’ai longtemps bêtement associé l’été à une promesse d’insouciance, à une capacité soudaine et quasi-surnaturelle de lâcher mes bagages, et de goûter enfin à la sérénité. Or je peux l’avouer, mes étés sont souvent calamiteux. 

L’été ou la fin des relations amoureuses

Bizarrement alors que l’atmosphère est au romantisme, l’été révèle souvent des failles dans les relations amoureuses. Je ne compte personnellement plus le nombre de ruptures amoureuses que j’ai connues à cette période. Qu’il s’agisse de relations naissantes ou plus ancrées dans le temps, mes amoureux se sont très souvent fait un malin plaisir à rompre au début de l’été. Les plus sadiques au moment de mon anniversaire –aucune raison de ne pas gâcher la fête, n’est-ce pas ? – d’autres du moins durant tout le mois de juillet. Ces réminiscences douteuses ont laissé des traces et me font désormais redouter superstitieusement les premiers jours de juillet avec un amoureux. Les souvenirs affluent. Je reconnais dans mes mésaventures passées la peur de la rupture. Qui comme on le sait fait ressurgir illico la peur de l’abandon. Un de mes ex passait l’essentiel de ses vacances dans sa région d’origine, sans moi il s’entend, me gratifiant dans tout l’été de l’aumône d’une seule semaine partagée. Un autre m’a déposée sans un mot un soir de dispute devant chez moi avant de faire demi-tour dans un crissement de roues spectaculaire. Une relation balbutiante m’a congédiée par texto. Donc, autant l’avouer : comme l’amibe- qui n’a pourtant qu’un neurone – réagit illico dès qu’on la pique, l’été génère en moi des appréhensions inavouées. 

amoureux

VACANCES EN AMOUREUX : LE PASSAGE OBLIGÉ

Si nous sommes en couple, nous attendons, inconsciemment ou pas, que les vacances réparent notre année.  Un peu comme si l’été possédait le pouvoir résoudre tous les problèmes, favoriser la discussion, aplanir les différends. CÉLIBATAIRE ? C’est pire ! Comment vais-je occuper mes vacances ? Je sais, j’ai des amis. Enfin, pour partir en vacances, parlons plutôt d’amies. Avec qui je vais passer des vacances agréables, on se connaît par cœur, on adore les sites archéologiques. Du sûr, du confortable. Oui mais cette année, je veux un amoureux. Tu te reconnais dans ce tableau ? 

un été prometteur

COMMENT TRANSFORMER UN ÉTÉ CALAMITEUX EN UN BEL ÉTÉ

1. ÉVITER LES ATTENTES SURDIMENSIONNÉES

On l’a vu, l’été peut nous faire perdre nos repères rationnels ; le syndrome bien connu du prince charmant ne demande qu’à repointer son nez. À l’instar des héroïnes de Poursuivons l’aventure, imagine-le en collant, comme dans les illustrations des contes ou les dessins animés. C’est radical ! Mes héroïnes l’affirment : La bonne personne pour nous n’a rien à voir avec l’idéal. Et on ne la rencontre généralement pas sous les tropiques. Ou alors ça s’appelle un amour de vacances. Ce peut être sympa mais cela n’ira pas très loin. Alors, sois claire sur ce que tu veux ! 

prendre son temps

2. Éviter l’urgence

C’est la conséquence directe du point précédent. Nous pourrions nous dire : « Tout plutôt que rester seule ! » Les sites de rencontre l’ont bien compris et ils multiplient les spots publicitaires à la belle saison. Le nombre de profils augmente de façon exponentielle. Les hommes rivalisent de suggestions de sorties, et même  de vacances partagées.  On m’avait personnellement proposé un séjour près d’un lac dans la Creuse. Dès la deuxième rencontre ! 

3. Être à l’écoute des opportunités

Au lieu de façonner des scenarii imaginaires, rendons-nous disponibles. L’été, il nous est plus facile d’être ouverts à l’imprévu. L’opportunité qui se présente et qui nous connecte à nos passions ou nous permet de renouer avec des amis. Un stage de chant ? Une place dans une villa pour 8 personne avec piscine ? Ce n’était pas planifié, ? Parfait ! Cela nous détourne de l’attente stérile ou, a contrario, de l’agitation vaine qui nous décentre. 

4. Communiquer respectueusement

Quelque chose nous paraît peu clair avec notre amoureux ? insatisfaisant ? Si les vacances commencent alors que les non-dits se sont installés, générant de la frustration, il est temps de se parler. En adoptant les conseils de la communication non violente. C’est le moment idéal pour lire ou relire Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs https://amzn.to/2YzWfVb de Marshall Rozenberg . Les malentendus proviennent souvent d’un mode de communication agressif, où aucun des deux partenaires ne respecte ses besoins ni ceux de l’autre.  S’y initier  favorise les relations professionnelles, amicales et amoureuses. Concepts un peu oubliés ? Une piqûre de rappel s’impose !

5. Se retrouver soi-même

Et si l’été était le meilleur moment pour se reconnecter à soi-même? Nous nous sommes peut-être un peu oubliés… Posons-nous et plongeons au fond de nous. Perdons notre temps pour mieux l’apprécier. Le temps n’est pas à notre disposition, nous ne pouvons le maîtriser. Tentons de l’habiter. Contemplons, méditons, travaillons à être la meilleure partie de nous-mêmes… Nos relations avec nous-mêmes et les autres en seront enrichies. 

Notre été de rêve dépend de nous

Il nous appartient de passer l’été nourrissant et serein auquel nous aspirons. C’est une période idéale pour remettre de l’ordre dans notre vie et changer ce qui ne nous convient plus. Et toi, comment envisages-tu ton été? Partage-le dans les commentaires! Et pour t’aider à y voir plus clair, tu peux lire Poursuivons l’aventure ! https://amzn.to/2YAIGVh

Tu as aimé cet article? Partage-le, cela m'aide beaucoup !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

Laurence
5 juillet 2019 at 21 h 19 min

C’est très juste ce que tu écris… comme souvent !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *