retrouver la sérénité en questionnant ses pensées

Trouver la sérénité en questionnant ses pensées

As-tu comme moi souvent tendance à ressasser? À avoir mille pensées dans la tête qui se cognent et ne cessent de tourner? Éprouves-tu de la difficulté à rester dans le moment présent? Crois-tu parfois que le monde et les gens qui t’entourent devraient être différents de ce qu’ils sont? À l’évidence, une grande source de souffrances et de tourments ! Or je découvre aujourd’hui la méthode de Byron Katie que je veux absolument te partager ! Elle nous apprend en effet à trouver la sérénité en questionnant ses pensées.

Qui est Byron Katie?

Une lumineuse vieille dame (mais l’expression lui convient-elle vraiment tant elle est pétillante?) qui s’est donné comme objectif depuis plus de 40 ans de transmettre un outil précieux : un système de questionnement qui nous “décolle” de nos pensées et nous libère de nos émotions négatives. Elle l’a appelé “the Work“. Le Travail est une démarche très simple, “accessible, affirme-t-elle, aux gens de tous âges et toutes origines. Il ne nécessite rien d’autre qu’un papier, un crayon et un esprit ouvert”. Le principe : la “grâce du moment présent” nous échappe parce que nous sommes pollués par les regrets, les remords et la culpabilité qui entachent notre passé. Et, par ailleurs, la vision angoissante de l’avenir, renforcée par le catastrophisme des médias, nous empêche d’être sereins. Enfin, nos idées sur les autres et la vie que nous menons, notre vision du monde en fait, entravent souvent notre recherche du bonheur.

L'illusion de nos pensées
Photo de Denise Jans sur Unsplash

La théorie

Pour Byron Katie, le passé comme l’avenir ne sont autres que des images, un film sans aucune réalité qui se déroule dans notre tête : une gigantesque illusion, en fait. Pourquoi? Parce que nous interprétons ce que nous vivons ou ce que nous avons vécu. C’est particulièrement vrai dans nos relations avec les autres. Nous pensons qu’il y a, dit-elle, “un défaut sur l’écran, une poussière sur la lentille du projecteur”. Mais nous ne pouvons pas modifier les images projetées : des évènements qui nous perturbent, une personne qui nous déçoit, un évènement traumatisant … Une seule solution pour Byron Katie : déplacer notre focus. Dès que nous comprenons où se trouve la poussière, nous pouvons nettoyer la lentille elle-même”.

Comment questionner nos pensées? 4 questions simples

Alors, est-il possible de trouver la sérénité en questionnant ses pensées? Oui, dit Byron Katie ! Sa méthode, le Travail, est tout d’abord basé sur 4 questions simples :

  • Est-ce que c’est vrai?
  • Pouvez-vous être absolument certain que ce soit vrai?
  • Comment réagissez-vous, que se passe-t-il, quand vous croyez cette pensée ? Cette pensée vous apporte-t-elle de la paix ou du stress? Quelles images, sensations ou émotions accompagnent cette pensée?
  • Que seriez-vous, comment seriez-vous sans cette pensée? Parfois nous nous identifions tellement à nos pensées qu’elles deviennent notre identité. Alors, qu’avons-nous à perdre ou à gagner à nous défaire de telle ou telle pensée?
Photo d’ Ozark Drones sur Unsplash

La solution de Byron Katie : le retournement

Il s’agit simplement de retourner notre affirmation de départ. Par exemple, si ma vision de l’avenir est particulièrement pessimiste et que je pense que rien ne va changer. Que ma situation sentimentale ne va pas s’arranger, que les hommes ont TOUJOURS agi avec moi de la même façon, qu’ils ne se sont JAMAIS réellement engagés… Je te laisse compléter à ta guise ! À faire les mauvais jours, ces matins où on ne croit ni en soi ni en la vie. J’ai testé, c’est redoutablement efficace ! Sur le site de Byron Katie, des outils à télécharger : une feuille de jugement de son prochain, très intéressante en cas de conflit ! Également une croyance à la fois, un support très utile pour accomplir le Travail !

Les bienfaits et les limites de la méthode

Ce que je dis là n’engage que moi ! Bien sûr, Les suggestions de Byron Katie se trouvent aussi chez Eckart Tolle et, dans une moindre mesure, dans les accords toltèques ou même en Communication Non Violente. Mais la démarche me paraît intéressante. D’abord parce que nous pouvons grâce à elle dépasser les blocages qui nous maintiennent dans le ressassement. Nous sommes aussi invités à envisager notre responsabilité personnelle, et de ne pas jouer les victimes. Mais Attention ! Ne pas prendre tous les torts à son compte, et disculper l’autre de SA RESPONSABILITÉ ! Ce n’est pas le but. L’objectif est de faire un pas de côté, de trouver le sens et d’accéder à une meilleure compréhension. De soi et du monde. Et ça, ça résonne pour moi ! De plus, les feuilles de travail facilitent vraiment la réflexion !

Et toi? As-tu testé d’autres méthodes pour trouver la sérénité, être moins happé par tes émotions, et plus clair dans ta perception des êtres et des choses? Je suis preneuse ! Partage-les dans les commentaires !

Avant de te quitter, quelques références :

Et pour compléter cet article, peut-être voudras-tu lire Aller au-delà des apparences

Tu as aimé cet article? Partage-le, cela m'aide beaucoup !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *