RETROUVER DES VIBRATIONS HAUTES

Aujourd’hui, je te propose 5 secrets pour retrouver des vibrations hautes pour t’aimer et apprécier le bonheur d’être en vie. Pour poursuivre l’aventure! Des formules magiques en quelque sorte. Car OUI ! L’âge mûr peut être vitaminé !

Je manque d’énergie ce matin ! Te retrouves-tu dans cette réflexion ? Oui ? Alors comment être conscient de la façon dont nous vibrons et comment retrouver des vibrations hautes, celles qui nous permettent de nous sentir vivants et heureux?  Pas toujours facile, ni agréable, de constater que nous sommes parfois plus fatigables, que nous avons moins d’entrain qu’il y a … disons 10 ans ! Nous nous laissons souvent envahir par des pensées parasites, des scénarios catastrophes. Sans parler de notre entourage, qui ne nous facilite pas toujours la tâche !

Des vibrations hautes? Qu’est-ce que c’est?

Au fond de nous, nous savons tous ce que sont les vibrations hautes. Nous avons tous éprouvé un jour cette plénitude ou cette sensation d’être la plus belle version de soi. Non ? Cherche ! Je ne suis pas une scientifique. Mais les vibrations énergétiques, directement inspirées d’Einstein et de la physique quantique m’intéressent beaucoup ! Nous pouvons directement en percevoir les effets en permanence : nous émettons sans cesse des vibrations énergétiques et selon les jours, elles sont différentes ! Plus elles sont hautes et mieux nous nous sentons physiquement, émotionnellement et intellectuellement. Alors pour retrouver cet état exceptionnel voici mes 5 secrets : 

1. Je m’aime et je me respecte

LE PASSAGE OBLIGÉ ! Je me considère comme une personne entière , que je sois seule ou non. Juste parce que j’existe. J’habite ma vie. On connait tous cette petite boule au creux de l’estomac, ce sentiment diffus de malaise quand on dessert ses intérêts, quand on s’oublie dans une situation. Ces moments où l’on se dit : ” Comment puis-je en être encore là !” Se respecter, pour moi, c’est d’abord ne laisser à personne le droit de me définir. Je coupe le son dès que j’entends « moi, à ta place… » Je ne laisse à personne le droit de se projeter sur mes projets ou même mes épreuves. C’était déjà insupportable lorsque j’avais 15 ans et que mes parents m’imposaient leur point de vue. Je suis dans la deuxième partie de ma vie; je n’ai plus le temps de laisser les autres me définir. Parce que je sais désormais que je ne gagne jamais à permettre aux gens de prendre la main sur ma vie. Même mes proches. Même ceux qui m’aiment. À un moment, ma mère, mes amies, tout le monde croyaient savoir mieux que moi quel homme me conviendrait et pourquoi celui avec lequel j’étais n’était décidément pas pour moi ! Jusqu’à ce que je crois enfin en moi. Après des années de doute sur mon physique, mon hypersensibilité, mon côté intello… Maintenant j’assume ma personnalité all inclusive. Je me respecte avec mes défauts, mes erreurs, mes expériences. Pas facile mais indispensable pour être en paix avec soi-même… et donc garder ses vibrations hautes. Important ! Si on ne s’aime pas, si on se méprise, on n’envoie que du négatif et la personne en face va le percevoir même si on essaie de le masquer. Comme moi, tu l’as sûrement testé, par exemple quand tu rencontres un homme…

2. Je renonce aux sirènes de l’inquiétude

La peur est une projection! Tu sais, ce scénario intérieur qui passe dans ta tête et qui te maintiens en bas ! Si j’ai des enfants adultes, je leur fais confiance pour prendre soin d’eux et vivre leur vie. Cela n’a rien à voir avec l’indifférence. Je les ai élevés, je ne vais pas les sauver. C’est choquant ? Non, c’est le juste retour des choses. S’ils sont adolescents, je les encourage à suivre leur inclination plutôt que la raison. Notre monde est insécurisant, raison de plus pour aller vers ce qui nous plaît vraiment. Je choisis l’amour plutôt que la peur. Envie d’être en couple ? Je me persuade que ma quête est légitime. Je me l’autorise avec mon âge. Et non pas malgré mon âge. Je mets fin aux fausses croyances : les hommes n’aiment que les femmes plus jeunes, maintenant c’est terminé… Pour t’en persuader lis  Poursuivons l’aventure !  Tu y découvriras des femmes magnifiques qui n’ont pas renoncé! Je débute une histoire ? Du calme ! Je ne pense pas que l’autre m’abandonne s’il ne m’a pas téléphoné depuis deux jours. Les accords toltèques me fournissent une aide précieuse. Le 3ème me parle particulièrement : Je ne fais pas de suppositions. Et quitte à rajouter le deuxième, je m’efforce, quoi qu’il arrive, de ne pas en faire une affaire personnelle. Je fais confiance à mon partenaire. Mes inquiétudes concernent aussi souvent ma vie. Elles m’empêchent d’agir et d’avancer. Un changement professionnel, même après 50 ans est une opportunité. Pas évident pour nos générations qui ont été élevées dans l’idée d’un seul métier et d’un seul amour pour la vie. Or l’audace est payante. Il suffit d’essayer. Et ainsi je me mets en confiance et je crée de la confiance. Et j’envoie de l’énergie positive dans ce monde qui en a bien besoin !

3. Je m’adonne à mes passions

Combien d’entre nous avaient à l’adolescence une vraie passion et y ont renoncé? Moi, c’était la musique. 25 ans et un divorce plus tard, j’ai recommencé à chanter. ENFIN! Et j’ai retrouvé intacte l’intensité des sensations de mes 20 ans. Je renoue avec le plaisir de la scène, l’excitation de rencontrer le public. Waouh! Plus que la nostalgie (“c’était tellement mieux avant!”), cherche ce que tu as oublié dans un grenier en te disant que tout ça, finalement, n’avait pas grande importance. Qu’est-ce qui te rendait vraiment heureuse ? Même si c’est loin. Il est temps de revivre ce qui te faisait rayonner. Trop tard ? Qui te l’a dit ? Tu ne te résumes pas à une fonction, à ta place dans ta famille. Alors, que peux-tu créer, maintenant, dans la deuxième partie de ta vie ? Les rêves que tu n’as pas concrétisés, ce qui pourrait te donner ce sentiment d’accomplissement qui nous fait vibrer? Tu as envie de monter un jardin partagé, de chanter, de sculpter ? De t’engager dans une association ? Tu n’as jamais étudié la philo et tu as envie de t’y mettre ? Tu es libre d’agrandir le champ de tes possibles. Que choisis-tu ? Prends une feuille de papier et couches-y tes idées ! Tu as du mal ? Persévère ! Souvent ne pas avoir de passions va de pair avec une estime de soi un peu déficiente. Mais, et c’est la bonne nouvelle, s’adonner à ses passions muscle l’estime de soi. Un bon moyen d’élever tes vibrations et donc de croire en toi ! 

4. Je m’entoure de gens qui manifestent leurs vibrations hautes

Ceux qui rayonnent, qui respirent l’enthousiasme, qui comme on le sait, est facilement contagieux. Je m’entoure de gens qui me soutiennent, et que je peux soutenir à mon tour. Je suis attentive à ceux qui me nourrissent et je recherche leur contact. Les rêveurs, les entrepreneurs, les audacieux. Pas de limite d’âge pour la créativité et l’imagination. As-tu remarqué ?   On a souvent tendance à s’ajuster sur la vibration des personnes négatives et ce n’est bon ni pour elles ni pour nous. NON ! ce n’est pas de l’égoïsme ! Bien sûr, il est normal d’être compatissant, à l’écoute de nos proches quand ils vont mal ! Mais il y a du masochisme ou de la complaisance à fréquenter ceux qui nous vampirisent, et nous plombent systématiquement. Je recherche la présence de mes vrais amis, ceux avec qui j’entretiens des relations authentiques. La complicité que nous entretenons, les fous-rires que nous partageons, élèvent naturellement nos vibrations. Je n’ai pas le temps? C’est ainsi que nous nous coupons souvent au fil du temps des personnes qui nous faisaient du bien, juste par paresse ou par résignation. Il y a quelques années, j’ai retrouvé mes deux meilleures amies de lycée, et nous avons reformé notre trio infernal. Nous avons évolué, la vie nous a diversement modelées mais notre complicité est intacte. Nous avons eu l’impression que nous nous étions quittées la veille. Magique, non? L’énergie attire l’énergie : Quand je me sens un peu chancelante, je regarde des vidéos de personnes inspirantes, qui ont des idées et peuvent m’en donner, qui me poussent à réfléchir, à me recentrer et à agir. Kenza Pace, Aurélia Dabon, par exemple, des filles formidables qui tout à la fois me boostent et me donnent l’impression à la fois de retrouver ma paix intérieure et d’être boostée pour la journée !

5. Je cultive la joie et la gratitude

Ah, le catastrophisme ambiant! Il suffit d’allumer sa télé ou de se brancher sur les réseaux sociaux pour découvrir les horreurs dont se complaisent nos contemporains. Toute “nouvelle” se présente à nous de façon théâtralement négative. Derrière le choc des mots et des photos, souvent bien peu d’analyse. Je refuse de céder à la morosité que l’on m’impose. Je ne nie pas les problèmes, je préfère écouter les propos de ceux qui proposent des solutions. Je refuse le catastrophisme.  Je sais bien que « tout n’était pas mieux avant ». C’est juste une idée déformée du passé que de le croire. Je préfère faire confiance aux générations futures,  et à l’inventivité. Et aux qualités de l’humanité pour construire un avenir acceptable.Et pour commencer, je me branche sur des sites de nouvelles positives!  Je suis aussi attentive à ce qui va bien dans ma vie car je connais l’importance des moments de joie. À l’âge mûr, nous avons été confrontés à la douleur et aux épreuves; il est vital d’apprécier les moments de joie! Le carpe diem, expression mise à toutes les sauces, ne veut pas dire autre chose : cueillir le jour signifie bien avoir conscience du caractère éphémère de la vie et de la nécessité à habiter pleinement son existence. Cultiver la gratitude, c’est extraire de chaque jour des instants même fugaces où l’on a été heureux. Cela paraît facile mais ça ne va pas de soi! Surtout quand on vient d’une famille focalisée sur le négatif ! Changement total de perspective pour certains d’entre nous ! C’était mon cas! Pas de panique, cela s’apprend! Et le contentement qu’on en retire est si grand qu’il méritait bien de réinitialiser notre disque dur !

Agissons!

 Il y aurait beaucoup d’autres réflexions à mener pour aimer, s’aimer et être heureux! Ce sont juste MES formules magiques que je te partage. Bien sûr, elles ne valent que si on les applique ! DONC ! Lance-toi! Choisis-en une et agis! Ou, si tu es comme moi un esprit en arborescence et que tu ne peux t’en empêcher, choisis-en plusieurs à la fois ! Et comme au fond, je n’aime pas trop les recettes, je t’invite à découvrir tes propres  formules magiques. Partage-les en commentaire ! Retrouver des vibrations hautes va te rendre heureux, tout simplement ! Et même si c’est pour un court instant, cet instant est déjà gagné ! 

 

Tu as aimé cet article? Partage-le, cela m'aide beaucoup !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

Helene Jacob
20 juin 2019 at 10 h 22 min

Va, vis et deviens….
Merci Dominique pour mettre des mots sur les 5 clés qui ouvrent les portes de la positivité, la bienveillance envers soi, l’énergie créatrice, le bonheur et ….l’amour
A méditer sans modération



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *