gare de métro, le lieu de l'attente par excellence

L’ATTENTE

Aujourd’hui, jour 3 de mon défi ! J’ai choisi de me laisser inspirer pendant 54 jours, jusqu’à la fin du mois de décembre par une carte du jeu-oracle de Vanessa Mielcsareck Les portes de l’Intuition illustré par Brigitte Barberane. Le texte et l’image… Quoi de mieux pour lancer des ponts entre la réflexion et l’imaginaire ! Un terme en appelle un autre et les réflexions jaillissent de ce jeu … Laisse-toi porter à ton tour par le mot, regarde les photos de l’article… Je tire ce matin la carte “L’attente”.

Les affres de l’attente

L’attente nous plonge toujours dans une situation désagréable, dans laquelle nous avons l’impression de ne rien maîtriser. Mon train est en retard. Je ronge mon frein devant ce que l’on m’impose. De ce fait, je deviens la victime de l’autre ou des circonstances. Je m’agace, m’énerve ou même me mets en rage. C’est pire encore, quand j’attends mon amoureux qui n’arrive pas. Les histoires les plus délirantes me viennent en tête : il ne m’aime plus, il ne viendra pas, je ne compte pas vraiment pour lui… Ou alors il a eu un accident, il est mort peut-être…Je te vois sourire…Tu t’es sûrement fait ces scénarios-catastrophes ! Dans l’attente on peut perdre le sens de la mesure !

Attente et rapport au temps

Le sablier, symbole du temps, qui s'écoule différemment selon les moments que nous vivons. Ce temps d'autant plus long lors de l'attente.
Photo de Aron Visuals sur Unsplash

Personne à mon sens n’a mieux défini l’attente que Roland Barthes dans Fragments d’un discours amoureux : ” Tumulte d’angoisse suscité par l’attente de l’être aimé, au gré de menus retards (rendez-vous, téléphones, lettres, retours)”. Non seulement l’attente étire le temps, le distend comme une baudruche mais elle m’empêche également de demeurer dans le Ici et Maintenant. Elle détruit ma clairvoyance et me projette dans le temps de l’autre, objet ou personne.

Transmutation de l’attente

Pourtant, nous avons le pouvoir de transformer l’attente voire de la métamorphoser. Il faut juste déplacer son attention de l’extérieur à l’intérieur de toi. L’attente, c’est du temps inespéré que l’on te laisse pour rêver, te raconter de belles histoires (et pas des scénarios-catastrophes !) et faire des projets. C’est juste ce qui te délivre de la dépendance et te rapproche de ton monde. C’est particulièrement vrai lorsque nous sommes enceintes, temps de l’attente par excellence.

la colombe, symbole de liberté et d'espoir. Une alternative à l'attente !
Photo de ferdinand feng sur  Unsplash

L’espoir versus l’attente

Parfois nous mettons toute notre énergie dans des projets qui nous tiennent à coeur. Nous avons hâte de les voir se réaliser. Notre désir de réussir est tel que nous sombrons dans l’impatience. Or, nous dit Vanessa Mielczareck dans Les portes de l’Intuition, ” vouloir les choses intensément et sans impatience, voilà la clé de notre réussite”. Nous avons donc tout intérêt à substituer l’espoir, positif et constructif, à une attitude forcément stérile qui nous empêche d’être réceptif aux opportunités.

Et toi, qu’en penses-tu? Quand l’attente t’a-t-elle empêchée de vivre une situation sereinement? Comment agirais-tu maintenant, avec le recul? Partage ton expérience dans les commentaires !

Pour t’aider dans ta réflexion :

Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux, “L’attente p.47-50

Dominique Baudouin, Poursuivons l’aventure, chapitre 11, “Le facteur temps”

Article Pour en finir avec les attentes démesurées

Tu as aimé cet article? Partage-le, cela m'aide beaucoup !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *