les bonnes résolutions de début d'année sont semblables à un diamant dont il faut extraire le meilleur

Bonnes résolutions ou véritable engagement?

Chaque début d’année, c’est le moment des bonnes résolutions. Ça y est, nous sommes décidés : nous allons changer de vie, perdre 5 kilos, voyager davantage, trouver un amoureux… Pourtant nous nous apercevons, quelques mois après, que nous avons vite abandonné les voeux que nous avions formulés et les promesses que nous nous étions faites un peu rapidement. Il est peut-être temps aujourd’hui de se poser la question différemment. Alors, bonnes résolutions ou véritable engagement?

La période des bonnes résolutions

Tu es sûrement comme moi ! Depuis le premier janvier, ta boîte mail est inondée de messages de coaches en tout genre qui te houspillent pour te confier leurs résolutions et t’inciter à faire de même ! Assurément, celles-ci font partie du rite de passage que nous accomplissons à la première heure de la nouvelle année. Nous nous sentons alors animés de l’énergie du renouveau et désireux d’accoucher d’un autre “nous”. Alors, que pouvons-nous laisser de côté qui ne nous convient pas ou plus? Qu’aimerions-nous voir naître ou croître dans notre vie? La nouvelle année nous semble une page blanche que nous avons hâte de remplir positivement. C’est une promesse du mieux aller et du mieux être !

Les bonnes résolutions ou le règne de l’illusion

Pourtant, si nous n’y prenons pas garde, il nous suffit de quelques mois à peine pour nous retrouver à nouveau englués dans le marasme et la déception. Nous nous battons en vain avec les kilos accumulés pendant les fêtes, nous procrastinons, nous ne voyons finalement que peu d’évolution par rapport à l’année précédente. Pourquoi? C’est souvent très simple ! Nous avons confondu objectifs et fantasmes, illusion et réalité.

Honorer ses bonnes résolutions ressemble à un marathon.
Photo de Filip Mroz sur Unsplash

Sprint ou marathon ?

Souvent, nous démarrons dans l’enthousiasme de l’énergie du neuf, et nous confondons vitesse et précipitation. Or si nous voulons que nos bonnes résolutions se matérialisent, il faut conscientiser qu’il s’agit bien d’un marathon. Réaliser nos objectifs requiert de la persévérance. Il y aura certainement des moments de pause, indispensables pour préciser ou faire évoluer nos intentions et réajuster les actions que nous aurons déjà entreprises. En effet, nous oublions trop souvent que pour avancer, il nous faut parfois changer de cap, admettre que nous nous sommes trompés, remettre en cause nos projets. Cela fait partie du jeu !

Par quoi remplacer les bonnes résolutions?

Donc si nous admettons que l’expression bonnes résolutions n’est pas la meilleure, parce qu’elle ne correspond à aucun ancrage dans le réel, par quoi la remplacer?

Un petit ménage

Inutile d’attendre le printemps ! Lister ce qu’on ne veut plus est déjà un soulagement. Et toi, que vas-tu lâcher, ou jeter cette année? Voici ma liste personnelle de tout ce que j’ai décidé d’arrêter de faire et de dire pour être plus moi-même.

Arrêter les relations toxiques (ou les diminuer de façon drastique…)

Cette année, je me dis que je veux vraiment me débarrasser de certaines relations toxiques qui polluent ma vie. Je suis sûre que tu vois ce que je veux dire ! La copine jamais en forme qui déverse sur toi ses problèmes comme si tu étais une poubelle sans JAMAIS te demander comment tu vas, toi, en est un bon exemple. Réfléchis, il y en a d’autres…

Arrêter d’être dans le “trop”

Et ça passe par le trop donner ! Je sais, c’est politiquement très incorrect ! Mais chez nous les femmes, c’est quasiment pavlovien ! Anticiper sur les désirs de ta famille, de ton chéri, répondre à toutes les demandes… qu’on t’a faites ou non, d’ailleurs! Donner tous azimuts, c’est aussi s’exposer à mal donner ou à offrir le cadeau ou le service qui ne plaît pas forcément à celui ou celle à qui tu le destines. Donc, cette année, je me mets davantage en mode “recevoir” ! Arrêter de trop m’impliquer, trop m’ajuster, trop m’adapter… un projet ambitieux, non?

Arrêter de ressasser

Hypersensibilité oblige, j’ai un don particulier pour le ressassement ! Je me construis des scénarios incroyables qui peuplent mes nuits, en remâchant inlassablement des situations vécues, en anticipant sur les réactions des autres… Ça te parle? Rappelons-nous les accords toltèques et particulièrement le 2 et le 3. Donc, cette année, moins de suppositions et j’essaie de ne pas (trop) faire de ce qu’on me renvoie une affaire personnelle. Un vrai défi pour moi !

Arrêter de m’infliger les fêtes de fin d’année

Alors si j’y arrive, je pense que je serai très fière de moi ! Des années que l’angoisse me tord le ventre dès les premières illuminations et ne me quitte que le premier janvier ! Ca aussi, c’est très politiquement incorrect n’est-ce pas? Ne se doit-on pas d’aimer les fêtes? Pourtant, je vais pour un instant plonger dans le fantasme… Un pays chaud, la mer, les couchers de soleil tropicaux… Idéal pour trouver l’inspiration, j’en suis sûre ! J’adorerais en être capable !

Image par Tania Van den Berghen de Pixabay 

Bonnes résolutions ou engagement?

Des résolutions, oui mais à court terme

En fait je me rends bien compte que ce qui me gêne, dans les résolutions de début d’année, c’est précisément qu’elles ne sont pas tenables ! Et en 2020, j’ai décidé d’être plus réaliste ! Je vais suivre la suggestion d’Isabelle Padovani qui propose dans les matins d’Isa,de scinder l’année en 4 périodes de 90 jours. Du coup, j’aurai plus de visibilité et cela me paraîtra moins long et moins dur ! D’autant plus que, comme elle nous le rappelle, ces périodes de 3 mois seront scellées par des énergies solaires, solstices ou équinoxes. Chaque fois, une porte ouverte vers le renouveau !

Des intentions plus personnelles

Le mois de janvier nous pousse de son énergie nouvelle et c’est bien ! Mais toi, qu’est-ce qui te tient vraiment à coeur? Quelle orientation veux-tu continuer à donner à ta vie, une fois que tu t’es débarrassée du superflu et surtout du toxique? Quelle est ta mission de vie et comment l’honores-tu? Si nous nous posons ces questions, nous nous apercevrons que nous ne sommes plus uniquement dans l’énergie du faire mais aussi et surtout de l’être. Comment allons nous garder nos vibrations hautes? Poursuivre notre aventure, dans nos relations familiales, amoureuses, amicales? Sur quoi nous appuyer pour faire de notre vie une histoire et pas seulement un collier de bonnes résolutions?

Un véritable engagement envers soi

Une fois libérés du toxique et du superflu pour laisser la place au renouveau, il nous faut juste nous engager avec nous-mêmes. L’année 2020 est en numérologie une année 4, une année de matérialisation. Engageons-nous sur quelques principes et quelques actions simples pour ne pas nous retrouver, au moment du bilan de décembre, déçus par nos inaccomplis! Comment? À toi de l’imaginer !

Et toi, as-tu envie de prendre de bonnes résolutions? Lesquelles? Comment penses-tu les tenir? Peut-être as-tu l’intention de les remplacer par autre chose? Donne-moi ton avis dans les commentaires !

Tu as aimé cet article? Partage-le, cela m'aide beaucoup !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *